La FGTB Liège-Huy-Waremme annonce une intention de licenciement collectif

La caisse régionale d’allocations de chômage de la FGTB Liège-Huy-Waremme assure la gestion et le paiement des dossiers chômage de ses affiliés.

Afin de mener à bien ces missions, l’ONEM octroie aux organismes de paiement un montant de frais fixe d’administration par dossier chômage (indemnisé). La législation s’étant particulièrement complexifiée ces dernières années, la charge de travail nécessaire à la gestion d’un dossier chômage ne correspond plus du tout à ces frais d’administration. Il est important de préciser que ce montant est deux fois supérieur pour la CAPAC par rapport aux caisses de paiement syndicales, une injustice incompréhensible.

Lors de la crise Covid de ces deux dernières années, nos collaborateurs ont travaillé sans relâche. Du jour au lendemain, des milliers de travailleurs sont tombés en chômage temporaire. La FGTB Liège-Huy-Waremme a dû faire face. Nos agents chômage, ces héros de l’ombre, ont fait preuve d’une solidarité exemplaire et d’un sens du devoir hors du commun, afin que nos affiliés perçoivent leurs allocations de chômage temporaire dans les temps.

Fin 2022, le nombre de dossiers chômage a connu une diminution drastique en Belgique. La complexité des dossiers n’a, quant à elle, jamais cessé d’augmenter. Sans une réelle augmentation des frais d’administration, les caisses régionales d’allocations de chômage ne peuvent plus assumer correctement leur mission.

Cette tendance à la baisse des dossiers chômage a commencé bien avant le COVID, période particulière s’il en est, avec  : 

En 2015, suite à l’introduction dans la législation de la fin de droit après 3 ans pour les chômeurs en allocation d’insertion (article 63 de l’AR portant réglementation du chômage), une chute significative de dossiers traités a été constatée. Selon les chiffres officiels de l’ONEM, 5.218 chômeurs sont sortis du chômage en 2015 pour les arrondissements de Liège, Huy et Waremme.

En 2016, les modifications apportées aux conditions d’accès du stage d’insertion professionnelle tant pour les jeunes de 21 ans (conditions d’études de base) que la limitation de l’âge d’octroi à 25 ans, ont eu pour conséquence de limiter le nombre de bénéficiaires d’allocation de chômage (55.344 bénéficiaires en Wallonie en 2014 pour 31.583 en 2016).

De même, les modifications d’accès au régime de chômage avec complément d’entreprise (RCC) entraînent une diminution des dossiers, ce régime étant amené à disparaître progressivement.

Tous ces éléments ont un impact négatif sur les finances de la FGTB Liège-Huy-Waremme. 

La FGTB Liège-Huy-Waremme n’a d’autre choix que d’annoncer une intention de procéder à un licenciement collectif. L’heure est actuellement à la phase d’information et de consultation des travailleurs, dans le respect évident de la concertation sociale.

Nous tenons toutefois à rassurer nos affiliés, nos services et le paiement des allocations de chômage continuent d’être assurés.