600 militants se sont rassemblés en fin de journée au Mont des Arts à Bruxelles à l''occasion d''un événement organisé par essenscia, la fédération patronale de l''industrie chimique. Des grèves ont également eu lieu dans certaines entreprises du secteur aujourd''hui.

Lors des négociations pour un nouvel accord sectoriel, les syndicats ont revendiqué de meilleures conditions de travail et des augmentations du salaire réel pour TOUS les travailleurs du secteur de la chimie. Car n''oublions pas qu''ils ont toujours dû rester au travail durant la crise sanitaire. Il est maintenant temps de récompenser leurs efforts par des mesures concrètes dans un secteur où la rentabilité est bien présente. Mais la fédération des employeurs pense le contraire et a claqué la porte des négociations.