FGTB

Liège-Huy-Waremme

Actualité

Actualité suivante Actualité précédente

ELECTIONS SOCIALES (31/05/16)

Communiqué de presse

Les résultats des élections sociales 2016 sont tombés et sont en train d'être analysés par nos services et nos militants.

Les chiffres, présentés de manière brute et globale, confirment la stabilisation constatée depuis une douzaine d'années de la représentativité de chacun des syndicats dans les entreprises de la région : CSC à 50 %, FGTB à 45 % et CGSLB à 5 % .

Il faut, comme tous les quatre ans, rappeler que l'enseignement catholique et les hôpitaux chrétiens sont repris dans ces résultats, alors que l'enseignement officiel et les hôpitaux publics ne votent pas. Cette particularité gonfle dès lors le pourcentage global de la CSC qui est évidemment plus que majoritaire dans les établissements du pilier chrétien.
Selon la FGTB Liège-Huy-Waremme, pour évaluer le vote des travailleurs et sentir les tendances au sein du monde du travail, il est intéressant de regarder secteur par secteur et de s'arrêter sur quelques évolutions marquantes.

A la Centrale Générale, sur l'ensemble des secteurs couverts, nous récoltons 47 % (49 % des voix) des mandats en Conseil d'entreprise et 41,6 % (51 % des voix) en Comité pour la Prévention et la Protection au Travail. Dans le secteur « Industrie », nous récoltons 73 % des mandats dans les Conseils d'entreprise et 69 % en CPPT. Dans un secteur emblématique du développement de notre région, la Chimie, nous remportons 90 % des mandats en Conseil d'entreprise.

Au Setca, le nombre global de mandats conquis est aussi en augmentation, avec des résultats sur lesquels il est intéressant de s'arrêter. Dans la grande distribution les résultats sont très bons (Delhaize, Colruyt, ...). Chez Cora : 6 mandats sur 6 ; chez Brico Plan-it, 6 mandats sur 7 . Le Setca pénètre des entreprises où il n'avait jamais été présent : Laboratoires Olivier, Attentia, Les Pharmaciens unis. Nous augmentons et consolidons également notre représentation dans beaucoup d'entreprises importantes : CRM Group, Ethias, FN Herstal, INNO, Liège Airport, Magotteaux, NRB, Prayon, Samtech, T-Europe, et Techspace.

Pour la Centrale du Métal (MWB), sur l'ensemble des commissions paritaires de la métallurgie, la FGTB dispose désormais de 67,53 % des mandats en Conseil d'entreprise, soit une progression de 3,25 % par rapport à 2012. En nombre de mandats, cela représente 104 sièges sur un total de 154.

En délégation syndicale, les Métallos recueillent 72,2%, soit une progression de 4,82 % , ce qui prouve une nouvelle fois l'implantation du syndicat socialiste
Liège, le 30 mai 2016
également dans les entreprises de petite taille qui n'atteignent pas le seuil des 50 travailleurs.?Nous confortons aussi notre large majorité sur le site de l'aéroport de Bierset, jusqu'à être le seul syndicat représenté dans certaines entreprises. La FN fait un score historique puisqu'elle remporte 17 sièges sur 20. Enfin, s'il y a une mauvaise nouvelle au niveau d'ArcelorMittal Liège, où la FGTB Métal recule et perd en effet une majorité qui était historique, elle s'explique par la fermeture de la filière à chaud et les lourdes restructurations qui n'ont pas épargné les représentants et militants de la FGTB.

A la FGTB Horval, au-delà du résultat chez AB-Inbev mis en avant par la CSC depuis une semaine pour faire croire à un raz-de-marée vert dans le secteur, les scores sont très bons. Hesbaye Frost (12 FGTB ? 0 CSC), Crowne Plaza (8 FGTB ? 0 CSC), Quick ( 13 FGTB ? 0 CSC) sont parmi les entreprises qui expliquent le pourcentage de 62 % dans l'ensemble des secteurs couverts par la FGTB Horval.

Au sein du TEC Liège-Verviers, la CGSP renforce sa position en reprenant un siège à la CGSLB dont certains prédisaient une montée en force. Pour le CPPT et le CE réunis, la CGSP comptabilise 12 mandats pour 6 à la CSC et 3 à la CGSLB.

Dans le transport, notre centrale UBT conforte également sa position en gagnant 6 nouveaux délégués dans le secteur, comme par exemple chez Aviapartner où nous gagnons un siège ce qui nous permet de redevenir majoritaires.

Comme tous les quatre ans, il est nécessaire d'appréhender les résultats avec nuance et en tenant compte de la multitude des réalités de terrain. Le patronat ne présente pas le même visage partout et, dès lors, les stratégies, propositions et réactions des représentants des travailleurs doivent s'adapter à la réalité de chaque entreprise. C'est ce qui fait la richesse de notre Fédération : à travers ses Centrales, elle est au plus près de ses délégués, ce qui permet un soutien de proximité permettant de construire le contre-pouvoir efficace que nous tentons de maintenir en cette période difficile de mondialisation, de dumping social et de course effrénée au profit dont les travailleurs sont toujours les premières victimes. D'autant plus que depuis deux ans, le gouvernement des droites est l'allié structurel du monde de la Finance.

Nous avons de grands défis à relever ces temps-ci, et nous les relèverons, nous l'espérons, en front commun car notre slogan n'est pas qu'un slogan : «Ensemble, on est plus fort ».

Contact presse : Vincent GRIGNARD - 0475/902207