FGTB

Liège-Huy-Waremme

Actualité

Actualité suivante Actualité précédente

Communiqué de presse en front commun FGTB - CSC (27/11/14)

Grève provinciale du 1er décembre 2014 - Liège

Trois semaines se sont écoulées depuis la manifestation syndicale qui a réuni plus de 120 000 personnes dans les rues de Bruxelles. Après les entretiens avec le « Kern » et le vice-Premier ministre Peeters, le constat est implacable : le gouvernement ne laisse pas d'ouverture pour une politique à la fois plus équilibrée et plus équitable. Surtout, elle demeure dramatiquement défavorable à l'emploi et à la croissance. Ouverture également absente du côté des employeurs.

Les mesures présentées exigent systématiquement des efforts aux travailleurs salariés, aux demandeurs d'emploi, aux malades et aux pensionnés. En même temps, les entreprises et les investisseurs sont épargnés. Les dividendes versées ont atteint 55 milliards d'euros en 2013. Mais on offre à nouveau davantage de moyens aux entreprises et aux investisseurs. C'est inefficace et injuste.

A contrario, le patronat peut plus facilement imputer ses dépenses privées sur le compte de des entreprises, quasi sans la moindre contrepartie et quasi sans le moindre contrôle. Tandis que la fraude sociale sera, elle, traquée avec toujours plus de ferveur. Deux poids, deux mesures.

Les revenus de la fortune sont épargnés. Pire ! le capital est subsidié. La note est triple pour les chercheurs d'emploi, les malades ou les pensionnés:

- 8 milliards d'assainissement des finances publiques et des services publics;
- 4 milliards de réduction de cotisations patronales ;
- 400 millions de glissement de l'impôt en faveur des revenus de la fortune.

Sans qu'il y ait la moindre garantie d'amélioration de la croissance et de l'emploi.

Dès lors, nous sommes contraints de maintenir notre plan d'action ? et de poursuivre nos 4 objectifs :

1. La suppression du saut d'index.
2. La liberté de négociation salariale, via une réelle concertation entre interlocuteurs sociaux.
3. Les prépensions et la question des fins de carrières.
4. Une fiscalité plus juste.

Fichier joint : 1411_027-CP-FGTB-CSC-communique_presse_greve_011214_(2).pdf