FGTB

Liège-Huy-Waremme

Actualité

Actualité suivante Actualité précédente

COMMUNIQUE DE PRESSE (2/09/13)

une réforme fiscale simplifiée

A quelques mois des élections du 25 mai 2014, le MR et le CDH mettent en avant la nécessité d'une réforme fiscale. Force est de constater que leurs propositions ne visent pas à équilibrer la fiscalité sur les revenus du travail par rapport aux revenus du capital.

Leurs préoccupations ne concernent que l'impôt à payer par les PME.

Depuis plusieurs mois,la FGTB de Liège-Huy-Waremme développe une campagne de sensibilisation pour dénoncer l'injustice fiscale concernant le taux de taxation des revenus du travail par rapport aux revenus mobiliers et immobiliers.

La seule réforme fiscale juste repose sur une taxation identique de tous les types de revenus (travail, mobilier, immobilier) et sur la suppression des mécanismes de déductibilité sur tous les revenus dont le recours est essentiellement au profit de ceux qui disposent des moyens pour recourir à l'ingénierie fiscale.

La FGTB Liège-Huy-Waremme appelle le monde politique à mettre en oeuvre une réforme fiscale simplifiée et juste qui repose sur :

> La globalisation de tous les revenus (travail, mobilier, immobilier) et une taxation identique dans le cadre d'une imposition plus progressive qu'actuellement de manière à préserver les bas et moyens revenus. Il est proposé dix tranches d'imposition au lieu de cinq avec un taux minimum de 10% sur la tranche jusque 20.000E/an et un maximum de 60% sur la tranche au-delà de 300.000E/an.

> Pour les entreprises, l'imposition des bénéfices des sociétés sur une base progressive avec un minimum de 10% et un maximum de 33% selon la tranche de revenus et le nombre de travailleurs en rapport du chiffre d'affaire.

> Le recours aux impôts progressifs au détriment des taxes indirectes.

> La baisse de la TVA sur les produits alimentaires et l'énergie.

> Une lutte acharnée contre tous types d'évasions et de fraude fiscale.

> La levée d'une taxe sur les transactions financières internationales.

> La défiscalisation des frais de déplacements.

En outre , dans le contexte de crise actuelle et pour éviter des mesures d'austérité dans les services publiques, la sécurité sociale et l'évolution des salaires, il est demandé le prélèvement d'une contribution unique pour la relance de 1% sur le capital mobilier, dont serait immunisé 25.000E pour préserver la petite épargne, et sur le capital immobilier, dont serait immunisés la résidence principale et 25.000E sur l'ensemble des autres biens immobiliers.

Plus d'informations :
Marc GOBLET
Président
0475/87.99.49

Vous pouvez télécharger le PDF de ce communiqué en cliquant sur le lien ci-dessous :

Télécharger le communiqué.